Comment choisir son entrepreneur en rénovation

La façon de choisir son entrepreneur général pour ses travaux de rénovation

La dernière décennie nous a beaucoup appris sur la façon de choisir un entrepreneur pour nos différents travaux de rénovation à la maison. Nous sommes maintenant beaucoup plus éduqués sur les critères qu’un entrepreneur général devrait rencontrer.

On se fait répéter depuis un bon moment par les organismes de consommateurs qu’on devrait faire trois soumissions, signer un contrat écrit et faire affaires avec des entrepreneurs généraux détenant une licence de la Régie du bâtiment du Québec.

On ne va pas assez loin dans nos recherches pour trouver la bonne entreprise de rénovation

On ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin. Aujourd’hui, on vous amène dans les coulisses de notre industrie pour vous aider à y voir encore plus clair quand vient le temps de retenir les services d’un entrepreneur général pour vos projets de rénovation.

La bonne nouvelle avec laquelle nous aimerions commencer, c’est que le nombre d’entrepreneurs généraux fiables et organisés ne cessent de progresser depuis dix ans. De plus en plus de moyens sont à la disposition des entrepreneurs généraux pour bien opérer leurs entreprises de rénovation.

La mauvaise, c’est qu’il reste encore du chemin à faire et qu’il est encore risqué de consommer de la rénovation au Québec. On a encore beaucoup de variance entre les entrepreneurs généraux. C’est un peu comme l’automobile. Il y en a de toutes les qualités et pour tous les prix.

On commence par quoi quand on cherche un entrepreneur général en rénovation?

Si un entrepreneur vous dit qu’il peut commencer le lendemain, c’est louche...  Notre premier conseil sera donc de se prendre d’avance et d’être clair sur ce que vous cherchez.  Un entrepreneur général doit, pour être en règle, avoir sa licence R.B.Q..  Ce serait la première chose à valider.

Une soumission écrite

C’est sûr que si on doit contracter, on veut signer un contrat écrit. Ce qui nous intéresse également, c’est de voir si l’entrepreneur général comprend bien l’étendu du travail de rénovation à faire. Ce qui s’écrit bien se construit bien. Si la soumission n’est pas détaillée, c’est déjà un premier drapeau qui se lève.

Les clients en apprendraient beaucoup en visitant le bureau de leur entrepreneur général

Les clients les plus avertis nous demandent à nous rencontrer à nos bureaux pour la présentation de la soumission. En plus de confirmer que l’entrepreneur a une place d’affaires crédible, ils peuvent en apprendre beaucoup sur l’organisation de l’entreprise qui va entreprendre leur travaux de rénovation.

Demander des références

C’est assez facile de donner des références où ça s’est bien passé. Demandez à votre entrepreneur de visiter un de ses chantiers en cour et de parler à des clients pour des projets complétés dans le dernier mois. Observez son niveau de confort face à cette demande. Son non-verbal vous en dira long.

Une date de début et une date de fin des travaux de rénovation

Encore plus que ça. Surtout pour les projets durant plus d’une semaine. Demandez un échéancier par jour ou par semaine. Vous allez voir la capacité de planification de votre entrepreneur et jusqu’à quel point vous pouvez lui faire confiance quand il vous parle de la durée de votre projet de rénovation. On ne veut pas improviser avec un entrepreneur qui a le nez collé sur son mur de brique.

Nous vous souhaitons de trouver l'entrepreneur général qui saura vous aider pour votre projet de rénovation!

L’Équipe du Groupe SP Réno Urbaine

-Au service de votre maison montréalaise