Comment préparer sa maison pour l'hiver, un bon entretien

rue hiver

Préparer sa maison pour l'hiver

Imaginez vous un instant en février ou en mars. Vous venez de reprendre votre souffle après les grosses dépenses du temps des fêtes. Vous vous mettez à rêver à un voyage, ou mieux, à un beau projet de rénovation... Et tout à coup - PAF - apparaît un problème coûteux qu’il faut régler sur la maison ou encore - WOOW - la grosse facture de gaz ou d’électricité qui vient vous remettre au tapis.  La plupart du temps, ces problèmes ou grosses factures auraient pu être évitées en vous préparant davantage à l’automne.


Nous vous présentons ici les 7 actions à faire pour préparer votre maison pour l'hiver.

1- Le système de chauffage de votre maison

En gros ce que vous voulez ici c’est un système efficace qui minimise les coûts d’énergie, que ce soit au gaz, au mazout ou à l’électricité.  Vous devez protéger les composantes de votre système. Vous ne voulez pas remplacer des pièces défectueuses par manque d’entretien.

Installation au gaz

À tous les deux ans, faites faire l'entretien de votre installation au gaz par une entreprise spécialisée.

Installation au mazout

À chaque année, assurez-vous que le réservoir ne coule pas et que la cheminée, ainsi que les tuyaux de raccordement, sont en bon état.  Si ça coulait, il vous coûterait très cher de décontaminer.

Système à eau chaude

Si votre système est à eau chaude, il ne doit présenter aucune fuite. Lubrifiez la pompe de circulation. Purgez l'air des radiateurs.  S’il reste de l’air dans les radiateurs, l’eau chaude aura besoin d’être plus chaude pour rien pour chauffer votre maison. Bonjour les grosses factures!

Plinthes électriques

Enlevez la poussière accumulée sur les éléments. Vous éviterez les mauvaises odeurs et augmenterez l'efficacité du chauffage de votre maison.

Chauffage central

On l’appel aussi chauffage à air pulsé.  Remplacez ou nettoyez le filtre de la fournaise de votre maison, selon qu’il est permanent ou non. Remplacez aussi le filtre de l’humidificateur intégré à la fournaise, si vous en utilisez un.

2- Les portes et fenêtres de votre maison

Ici ce que vous cherchez, c’est de garder le froid et l’eau à l’extérieur. On ne veut pas chauffer dehors comme disaient nos grand-mères! Selon Ressources Naturelles Canada, une mauvaise isolation entraîne une augmentation de 20 à 40% du coût du chauffage. De plus, vous accélérez la détérioration des portes et fenêtres de votre maison.

Le coupe-froid (portes et fenêtres)

Quand vous aurez été obligé d’en changer un en plein hiver, vous n’oublierez plus jamais de le faire à l’automne!

Le calfeutrage (portes et fenêtres)

Vous pouvez ajouter un scellant amovible à l’intérieur des fenêtres, particulièrement sur vos vieilles fenêtres en bois qui n’ont pas de coupe froid. Pour vos vielles fenêtres à vitrage simple, vous pouvez mettre une pellicule de plastique thermo-rétractable pour créer un espace d’air isolant.

Barrer les fenêtres et enlevez les moustiquaire (fenêtres)

L’hiver, les fenêtres doivent être verrouillées quand elles sont fermées. Cela évite qu’elles ne gauchissent et que de la glace ne s’infiltre dans leur pourtour.  Enlevez vos moustiquaires l’hiver afin de laisser entrer plus de lumière et de chaleur dans la maison.

3- Les sorties de ventilation de votre maison

Nettoyez le filtre de la hotte et la grille du ventilateur de la salle de bain. Vérifiez les trappes d'évacuation extérieures. Assurez vous d’être protégés contre les rongeurs qui pourraient entrer dans votre maison et assurez-vous d’une pleine efficacité de vos appareils. Si ça prend 2 cycles de séchage pour sécher une brasser de lavage, c’est une dépense d’électricité supplémentaire très importante. Si le clapet bat au moindre coup de vent, ajoutez un boulon au centre pour créer un contrepoids.

4- Les gouttières de votre maison

Une fois les feuilles tombées, débarrassez les gouttières de tous débris de végétaux et profitez-en pour vérifier leur état et voir si elles sont bien fixées à la maison.   Si vous ne le faites pas, vous risquez de vous retrouver avec une gouttière à remplacer parce qu’elle aura décrocher sous le poids de tout ce qui s’y est accumulé. En plus, on risque d’endommager notre toiture et la fondation si on n’arrive pas éloigner l’eau de la maison.

5- Le toit de votre maison

Pour les toits en pente, vérifiez l’état des bardeaux: assurez-vous qu’aucun n’est cassé ou ondulé. S’il y en a quelques-uns à remplacer, il est possible de le faire soi-même. Il suffit de soulever doucement le bardeau du dessus pour déclouer celui qui est endommagé, puis de reclouer le nouveau.
Si vous avez un toit plat avec du gravier, assurez-vous que le gravier est bien réparti. Vérifiez que le drain du toit ne soit pas obstrué.  Ce que vous voulez c’est vous protéger des dégâts d’eaux dans votre maison. Une demi-heure de votre temps pourra vous sauver des milliers de dollars en réparation.

6- La cheminée de votre maison

La cheminée doit être ramonée, en général tous les ans, selon le taux d’humidité du bois et la quantité brûlée.  Choisissez un ramoneur certifié par l’Association professionnelle du chauffage (APC).  Et ne croyez pas aux vertus miraculeuses des «bûches de ramonage», même si leur action permet de dissoudre en partie la créosote. «Le ramonage chimique ne remplace pas le ramonage mécanique», précisent même des fabricants de ces bûches.  Ce geste permet d'écarter les risques d'incendie et de maximiser la combustion.

7- Robinet - irrigation extérieure

Afin d'éviter que les conduites d'eau gèlent ou éclatent, videz les robinets extérieurs et le système d’irrigation si vous en avez un.  Fermez le robinet du conduit intérieur, puis ouvrez celui de l’extérieur de la maison jusqu’à ce qu’il soit bien purgé.  Belle façon d’éviter un important sinistre au sous-sol.


Maintenant que vous avez évité un paquet de dépenses en réparation sur la maison, vous pourrez vous remettre à rêver à votre rénovation de salle de bain, bon hiver!

 

L’Équipe du Groupe SP Réno Urbaine

-Au service de votre maison montréalaise