subtitle
Vous avez des murs porteurs dans votre maison, qu'est-ce que c'est?

L'abattement de murs porteurs dans les maisons

Dans un contexte où la rénovation prend sans cesse de l’ampleur, on remarque une tendance lourde dans le design des différents projets de rénovation que nous effectuons. On décloisonne de plus en plus les espaces traditionnels. Que ce soit pour agrandir une salle de bain, éliminer un long couloir, décloisonner un sous-sol ou encore pour ouvrir la cuisine sur la salle à dîner, on abat de plus en plus de ces murs.  Qui dit abattement d’un mur porteur dit également structure. On n’enlève pas n’importe quel mur n’importe comment. Certains murs sont porteurs et requièrent une approche particulière afin d’éviter un affaissement ou pire, un effondrement de la structure de votre maison.  Il est important de consulter son entrepreneur général avant d'abattre un mur porteur.  Si le retrait d’un mur n’est pas compliqué en soit, le retrait d’un mur porteur vient avec beaucoup d’implications. À chaque année, nous intervenons chez des clients qui sont au prise avec un vice caché suite à l’enlèvement d’un mur porteur mal fait dans le passé et nous constatons qu’il y a beaucoup de mauvaises informations qui circulent.  Nous travaillons étroitement avec des ingénieurs en structure afin de nous assurer de la conformité des travaux effectués.  Aujourd’hui, faisons le ménage et évitons un litige éventuel.

Qu’est-ce qui différencie un mur porteur d’un mur non-porteur?

On peut retrouver des murs porteurs à tous les étages de votre maison. Généralement, on va retrouver des murs porteurs dans des constructions à ossature de bois. C’est beaucoup plus rare dans les immeubles en béton. La construction à ossature de bois est composée de planchers et plafonds structurés avec des solives de bois. Ces solives ont une certaine longueur et c'est à leur jonction que le mur porteur est installé.  Voici un exemple:

mur porteur croisement solives

Vous voyez les solives? Ces pièces de bois ne sont pas assez longues pour traverser le bâtiment au complet. Les solives s’arrêtent à peu près au milieu du bâtiment. Ça prend une autre solive pour rejoindre l’autre côté du bâtiment. Au point central de la rencontre des deux solives, on a un croisement. Si vous n’avez pas de mur en contresens de ce croisement là, vous êtes dans le trouble. Le mur qui croise ces points de rencontre des solives est porteur. Je ne peux pas l’enlever sans le remplacer par autre chose.

Comment est-ce qu’on peut déterminer si c’est un mur porteur ou non?

Si le mur et plafond ne sont pas dégarnis, il faudra faire des petites ouvertures pour vérifier.

Le mur est porteur, qu’est-ce qu’on devrait faire?

La première étape à ne JAMAIS contourner est celle de contacter un ingénieur en structure. Son rôle va être de déterminer la solution qui va remplacer le mur porteur que vous souhaitez enlever.

En fonction de l’étage où le mur est enlevé, en fonction de sa longueur et en fonction de sa localisation dans la maison, il va vous préciser la marche à suivre.

En gros, si on enlève un mur porteur, on doit le remplacer par une poutre. La poutre est horizontale et vient soutenir notre croisement de solives. Cette poutre va généralement reposer sur deux colonnes verticales.  Toute la charge qui était soutenue et répartie sur un mur est maintenant concentrée sur ces deux nouvelles colonnes. L’assise de ces deux colonnes va être cruciale et précisée par l’ingénieur.

Tout cela sans oublier que pendant ces travaux, on doit soutenir le bâtiment. Avant d’enlever le mur et d’implanter la solution, il faut faire un étaiement temporaire pour éviter un affaissement pendant les travaux.

mur porteur etaiment temporaire

De ne pas faire appel à un ingénieur est l’erreur la plus fréquente et le début presque assuré de mauvaises nouvelles.

Est-ce qu’on peut faire ce travail soi-même?

Nous ne le recommandons pas. Nous voyons souvent des erreurs dans les travaux réalisés par des entrepreneurs. Alors si c’est votre premier, les chances sont très élevées pour que la solution de l’ingénieur ne soit pas bien appliquée à 100%.

Un entrepreneur général détenant une licence de la Régie du Bâtiment du Québec pour ce type de travail est essentiel si vous souhaitez vous protéger contre un litige éventuel.

Est-ce que j’ai besoin d’un permis pour ce type de travaux?

Toujours. Vous savez pourquoi? C’est qu’en prenant un permis, la ville va consigner la soumission de l’entrepreneur général et le plan de l’ingénieur. Si dans 20 ans la maison se vend 3 fois et qu’un affaissement se produit, vous aurez comme preuve d’avoir bien fait votre travail. À tort ou à raison un mur porteur enlevé sans plan et sans entrepreneur général certifié est une cible facile dans le cas d’une poursuite en vice caché pour affaissement. Et si le travail ou la solution sont vraiment mal faits, le blâme et la poursuite pourra se tourner vers l’entrepreneur général ou l’ingénieur.


Si vous prévoyez enlever un mur porteur éventuellement, appelez des entrepreneurs généraux professionnels qui travailleront étroitement avec des ingénieurs.

 

L’Équipe du Groupe SP Réno Urbaine

-Au service de votre maison montréalaise

 

subtitle
How to prepare before calling for a renovation quote

How to prepare before meeting with the Espé Réno Urbaine team for your renovation project

Whether it is a bathroom or kitchen to be redone, a basement to reimagine or a load-bearing wall to be removed, we know how the simple thought of considering a renovation project can be stressful and exciting all at once.

As a general contractor specializing in this type of project in Montreal, we have the expertise to guide you through the planning and execution of your project regardless of its size.

However, to be able to accompany you through the steps, there are a few questions you must ask yourself before contacting us. Here is a list allowing you to better prepare yourself to our meeting.

1. Your Needs for your renovation project

Why are you undertaking the remodel? Is it a question of esthetics, structure or are you looking to adapt your home to a changing family dynamic?

Do you plan on keeping your home for many years to come or is a sale or rent option possible in the foreseeable future? What are your priorities?

Make a wish list of items needed to be corrected, another of essential upgrades and a final list of nice-to-haves. This will be of great help during our first meeting and for the creation of your quote because it will allow us to better judge our interventions and prepare an estimate that’s reflects more closely your project and avoid misunderstandings.

2. The Scope of the project to be undertaken

Do you plan on an extension, on removing walls or do you just simply wish to modernise the existing space?

Depending on your needs, the answer is not always obvious.

It is imperative that you determine ahead of time just how far you are willing to go in your renovation and let us know as soon as possible so that we can guide you through the right steps to take.

3. Your Habits

As much as it is functional and habitual, your lifestyle and use of the space to be renovated will help us not only better understand how to efficiently plan out the room but also make it as habitable as possible throughout the renovation process.

In this regard, it may be wise to consider temporarily relocating during the remodel. As much as it can be costly and must be calculated in the total budget, this option can in many cases avoid undue stress and make the process more enjoyable.

4. Your Style

This is often the most difficult aspect to determine.

Our designer will help you, but will need an idea of what you like and dislike. You have no clue where to start? You can begin by consulting design magazines and websites such as HOUZZ to get inspired.

Then regroup all your favourites in a scrapbook that you can show your designer. He or she will then be able to pinpoint your style and guide you through the ideal planning and material choices in order to make your dreams come true!

5. Your Budget

We know this is a sensitive topic, but it is very often the most important one.

Being able to present us with a ballpark figure will allow us to help you make the right decisions and guide you through the steps required for your project. Our goal is not to reach the top of your budget at all costs, but in fact help you sort through what can be reasonably achieved on your wish list and give you options to check off as many items as possible.

With all this information in hand, the Espé Réno Urbaine team will be able to give you the best service possible before and during the project, which once completed, will not only reflect your unique style, but will be executed to your satisfaction and in all transparency. We look forward to meeting you!

Espé Reno Urbaine team

- Serving your Montreal home

subtitle
Sécurité des portes dans votre maison pour décourager les voleurs

Quand on parle de décourager un voleur d’entrer dans notre maison, il nous vient en tête d’installer un système d’alarme ou d’avoir une lumière allumée. 

Utiliser un système d’alarme et d’éclairage de sécurité pour protéger notre maison est une bonne idée, mais il est important de noter que, dans la majorité des vols, les criminels sont entrés dans la maison par une porte. Dans 65% des cas, ils ont pénétré dans la maison par la porte de derrière ou une autre porte menant à l’extérieur. On monte à 90% quand on parle des appartements. Une fois la porte franchie, il peut s’occuper de neutraliser le système d’alarme ou faire un vol rapide.

La sécurité de votre maison commence avec des portes et des serrures de qualité.

Idéalement, vos portes extérieures devraient être munies d’un système de serrures de première qualité.  D’ailleurs, selon le Code National du Bâtiment du Canada de 1990, toutes les portes extérieures permettant d’entrer dans une résidence ou de communiquer entre un garage et une maison doivent être en mesure de résister à une effraction.

Une porte barrée est déjà une première garantie contre l’intrusion dans nos maisons. Mais sans chercher à vous équiper d'une porte de coffre-fort, un certain nombre d'équipements permettent d'obtenir une protection efficace.

Pour bien se protéger, il faut se mettre dans la peau d’un voleur et penser à ce qu’il pourrait rechercher comme cible facile.

Le voleur va être à la recherche d’une porte facile à forcer pour entrer dans votre maison.  La méthode d’infraction la plus commune est simplement de défoncer la porte à grands coups de pieds. Les coups pieds frappent à une force d’impact d’environ 1700 lbs. Règle générale, moins de 10 coups suffisent à un homme de corpulence moyenne pour faire céder le cadrage. Quand on y pense, il y a vraiment peu de chance d’être entendu ou vu en train de faire ça...

Le voleur va d’abord observer la serrure. Plus particulièrement, il va chercher une serrure qui n’a pas été renforcée.

Une serrure non renforcée lui donne aussi un deuxième indice sur l’encadrement. Il va se dire que si l’occupant n’a pas renforcé la serrure, il n’a sûrement pas renforcé l’encadrement.

C’est donc d’abord et avant tout l’encadrement et la serrure qu’il faut renforcer?

Exactement!  L’encadrement, la porte et la serrure doivent ensemble permettre de résister à toute attaque physique.

Par exemple, une serrure résistante ne sert à rien si le cadre de porte n’est pas renforcé autour de la gâche. La gâche c’est la plaque qui reçoit le pêne. Le pêne c’est la partie amovible qui entre dans la gâche pour barrer la porte de votre maison.

Sans renforcement, on peut faire sauter la serrure en arquant l’encadrement ou simplement en donnant un coup de pied dans la porte. L’encadrement et la gâche d’une serrure cèdent facilement sous la force d’impact du pied, si ceux-ci n’ont pas été renforcés.

Voici donc quelques trucs simples et efficaces pour consolider le tout.

-On veut commencer par installer une serrure avec un long pêne dormant
-Remplacer la gâche par une plaque d’acier d’un minimum de 1/8 de pouce d’épaisseur.

-Ensuite, fixer la gâche sur l’encadrement et dans le mur avec des vis plus longues. Ça va permettre de la rendre « solidaire » de l’encadrement, et donc, de la structure même du mur de la maison. En arrière de l’encadrement, on va retrouver deux 2*4 ou encore de la maçonnerie. Si on mort profondément là-dedans, on donnera une chance de plus à notre porte.
-Procurez-vous les bons matériaux qui rendent davantage la porte et l’encadrement solidairement retenus au mur extérieur. Votre quincaillier pourra vous conseiller de façon plus précise sur les matériaux et peut-être d’autres accessoires en fonction des spécificités de votre porte.

Ça c’est le minimum qu’on puisse faire pour améliorer la sécurité de notre porte.

Maintenant, si vous avez la chance d’être sur le point de remplacer votre porte ou encore de choisir une porte pour une nouvelle construction, est-ce que vous pourriez choisir un système conçu pour être hautement sécuritaire?

Choisir une porte avec verrouillage à trois points

Certainement. Idéalement vous devriez choisir une porte qui vous permettra une serrure avec verrouillage trois points. Vous devriez chercher un système comprenant de trois et même cinq points de fermeture répartis sur la périphérie de la porte de votre maison.

Évidemment, si vous investissez sur une porte comme ça, vous devez vous assurer que l’installateur respecte le principe de solidarité entre l’encadrement et la structure de la maison. Une porte blindée mal accrochée à la maison ne nous avancera pas vraiment, autrement que d’avoir ''l’air sécuritaire''.

Un autre point faible de la porte sera son vitrage.

On a qu’à penser que le voleur pourra simplement briser la vitre pour déverrouiller la porte.  Une porte qui contiendrait du verre devrait être en verre incassable, être grillagée ou encore être dans une ouverture qui ne permettra pas d’accéder à la serrure intérieure de votre maison avec le bras.

Les charnières de la porte

Sinon, les charnières sont un autre point vulnérable si elles sont exposées. On va trouver cette situation sur les portes qui ouvrent vers l’extérieur. Il faudra les modifier pour éviter que les axes des charnières soient enlevées.

Avez-vous un conseil à nous donner concernant la porte patio?

Le meilleur conseil serait d’avoir une barre de sécurité ou encore une cheville de sécurité empêchant la porte de coulisser.  Il faudra que ce soit une barre fixée après la porte et qui s’enclenche dans un ancrage. Il ne faudrait pas qu’un voleur fasse tomber une barre de sécurité juste en frappant la porte.  La seule chance du voleur sera de fracasser la vitre de la porte patio. C’est assez  difficile à faire et très peu discret...

Ces quelques précautions rendront votre porte beaucoup plus résistante et décourageront rapidement les cambrioleurs d'entrer dans votre maison. Parce que dîtes-vous bien qu’on peut toujours venir à bout d’ouvrir une porte. Ce que le voleur calcule c’est le temps que ça prend et le bruit que ça va faire. Ne soyez donc pas la porte qu’il va choisir!

 

L'Équipe du Groupe SP Réno Urbaine

-Au service de votre maison montréalaise

 

subtitle
Choisir et appliquer la peinture sur les murs de sa maison

Choisir la peinture pour sa maison

Si la partie facile consiste à choisir les couleurs, quoique pour certain c’est également difficile, on oublie souvent de considérer certains éléments fondamentaux qui vont avoir un grand impact sur le résultat du travail.  Évidemment, la sélection de couleur constitue l’élément principal quand vient de le temps de penser à la décoration. Cependant, on n’apporte pas le même niveau de détail quand on doit choisir le type de produit.

Latex ou alkyde?
Avec ou sans COV?
Apprêt ou pas apprêt?

Est-ce que la peinture alkyde c’est la peinture à l’huile? Celle qui pue tellement qu’on peut difficilement rester dans la maison?

Exactement! Ce qu’il faut retenir de la peinture à l’huile c’est que les compagnies n’en produisent plus.  On en retrouve cependant encore sur les murs existants des maisons un peu plus vielles. Il faut absolument une couche d’apprêt sur ces surfaces à l’huile pour faire la transition avec la peinture au latex.

Aujourd’hui les peintures au latex, ou encore à base d’eau, sont très performantes et sont beaucoup plus durables. Si anciennement on appréciait la lavabilité de la peinture à l’huile, il n’y a maintenant plus de différences à ce niveau.

On entend de plus en plus parler des peintures écologiques. Est-ce c’est la peinture recyclée?

Entre autre. Avez-vous déjà entendu parler des peintures sans COV? Les peintures sans COV ou encore sans COMPOSANTE ORGANIQUE VOLATILE sont les peintures dites écologiques. C’est ce qu’on va rechercher comme peinture pour éviter d’introduire des substances toxiques dans la maison.  Saviez-vous que l’air intérieur d’une maison peut être jusqu’à 8 fois plus toxique qu’à l’extérieur? Les COV peuvent irriter, causer l’asthme, étourdir, fatiguer et même causer le cancer dans les pires circonstances.

On va donc trouver trois gammes de produit sans COV.

1- Les peintures courantes

La peinture de la plupart des compagnies vont offrir des produits sans COV, ou encore faible en COV. Ce qu’il faut cependant savoir c’est que le colorant peut, quant à lui, contenir des COV. C’est donc une bonne chose de s’informer à ce niveau.

2- Au niveau de la peinture recyclée

Il s’agit de peinture faite à partir de peinture inutilisée. Des fonds de gallons! Ce qui est intéressant, c’est que ces peintures ne contiennent habituellement pas de COV parce qu’ils ont eu le temps de s’évaporer dans le processus de vieillissement et de recyclage. Le seul hic est que ces peintures sont faites dans un nombre très restreint de couleurs. C’est celle qui laissera la plus petite empreinte écologique.

3-Les peintures naturelles

Peinture minérale au silicate, peinture au lait ou aux enduits naturels à la chaux, elles sont aussi particulières que très rares sur le marché à Montréal. Elles ont l’avantage d’offrir une durée de vie plus longue que les peintures courantes, émettent très peu de polluants lors de la fabrication et de l’extraction, sont sans COV, biodégradables et résistantes aux taches. Elles sont préparées à partir de ressources saines et renouvelables telles que des résines, des huiles de plantes, des solvants au citron, de l’argile et des minéraux sans métaux lourds.

La première chose à faire est-ce que c’est toujours de mettre une couche d’apprêt?

C’est sûr que ce n’est jamais une erreur de mettre une couche d’apprêt, ou encore ce qu’on appelle ‘’le primer’’.

On se limite à l’appliquer seulement dans trois circonstances.

1-Quand on applique une peinture au latex sur une ancienne surface alkyde. Pour m’assurer d’une solide adhérence.
2-Sur les surfaces neuves et réparations peintes pour la première fois. Encore une fois, pour m’assurer d’une bonne adhérence.
3-Finalement, quand on fait un changement de couleur important dans la maison. Par exemple, si on applique un jaune sur un rouge.

Finalement, le meilleur conseil à donner est de s’assurer d’aller dans un magasin spécialisé où vous serez bien conseillé. La main d’œuvre est trop coûteuse ou encore votre temps, si vous le faites vous même, est trop précieux pour vous tromper.

 

L'Équipe du Groupe SP Réno Urbaine

-Au service de votre maison montréalaise

 

subtitle
10 outils pour les petits travaux de rénovation à la maison

Le coffre d'outils de survie:

Quel est le coffre de survie pour une personne qui ne dispose pas d’un gros garage dans sa maison pour tout entreposer?  Un beau cadeau à donner à quelqu’un qui part vivre en appartement ou qui vient de s’acheter une nouvelle maison.

1- Tournevis à tête multiple 10$

Un outil qui se passe d’explication, sinon qu’il est important de dire deux choses. En choisir un multi-tête et un qui gardera toutes ses têtes!

2- Un ruban à mesurer 5$

Le bon ruban aura les mesures en centimètres et en pouces. Le ruban robuste sera plus stable et plus facile à utiliser.

3- Un marteau. 10$

Sans doute le plus vieil outil du monde. Idéalement, on va choisir un marteau qui contient un chasse clou. Vous devriez payer un peu plus pour un marteau plus solide en mesure de supporter les gros impacts lors de vos travaux de rénovation.

4- Une pince à plier et couper. 12$

Cette pince offrira beaucoup de force et de précision avec son nez pointu en même temps que de contenir deux petites lames permettant de couper des fils de métal.

5- Une clé à molette. 10$

Une clé qui va pouvoir s’ajuster à toutes les tailles de boulons standards.

6- Un niveau. 6$

Pour nos cadres qu’on veut placer bien droit dans la maison, on pourra se contenter d’un petit niveau. Il suffit de le poser et de s’assurer que la bulle se trouve entre les lignes et le tour est joué.

7- Un couteau utilitaire - X-Acto. 2$

Pour couper net les matériaux robustes comme le tapis, le gros carton, le gypse ou toute autre chose, l’X-acto sera votre meilleur ami, tant que vous le prenez dans le bon sens. Attention ça coupe...

8- Un jeu de clés hexagonales. Les clés Allen 5$

Ce sont des clés pour les vis qu’on utilise de plus en plus dans l’assemblage de meubles. Par exemple IKEA fourni ce genre de clé avec ses meubles. Ce jeu de clé sera très utile au moment où les meubles auront besoin de se faire resserrer d’un petit quart de tour!

9- Une scie à onglet 15$

C’est toujours utile d’avoir une scie! Cette scie avec son boîtier auront pour avantage de couper des pièces de bois en angle avec précision. On pourra, par exemple, couper des moulures et des cadrages.

10- Le coffre! 20$

Le bon coffre sera muni d’une solide fermeture et sera aussi compact que possible.

La chose importante à retenir pour garder ses outils longtemps est de les utiliser ce pour quoi ils sont conçus. Nous vous encourageons donc vous munir de ce top 10 pour faire face à un maximum de tâches sans vous compliquer la vie.  Vous appellerez votre contracteur seulement pour des travaux plus complexes.


Prenez votre temps et faites-vous confiance. Vous serez surpris par tout ce que vous pourrez faire par vous-même.  Un petit conseil, collez la facture de vos outils dans votre coffre. En cas de bris, il sera facile d’obtenir un remplacement.

L'Équipe du Groupe SP Réno Urbaine

- Au service de votre maison montréalaise

 

subtitle
L'importance du déneigement des toits des maisons

Déneiger le toit de sa maison

Avec nos hivers de moins en moins prévisibles, on doit prendre de bonnes habitudes autour de la maison, afin de ne pas se faire jouer de mauvais tours! Les redoux qu’on observe maintenant durant l’hiver viennent changer la donne dans le cycle de gel et dégel. Ceux-ci, entrecoupant nos tempêtes, peuvent ajouter rapidement du poids sur nos toitures.

Le réchauffement de la planète n’est pas un mythe! On se retrouve maintenant avec des journées étonnamment chaudes à tout moment de l’hiver. Ces journées chaudes suivies de rapides retours aux normales hivernales font fondre la neige sur le toit de nos maisons avant d’être transformée et figée en glace sur nos toits. Imaginons que ce soit suivi d’une tempête de neige et on a la recette idéale pour une surcharge à gérer sur le toit.

Est-ce qu’il y a une norme ou une réglementation régissant le déneigement d’un toit?

La Régie du bâtiment du Québec ne possède pas de règlementation précise concernant le déneigement des toitures de nos maisons. Les risques reliés à une trop grosse charge de neige varieront selon ses propriétés; une grande accumulation de neige légère ne posera pas autant de problèmes qu’une plus faible quantité de neige mouillée ou de glace.

Les toits de nos maisons sont conçus pour soutenir la neige des hivers québécois. Nos toits sont bien construits et ils sont capables d'en prendre plus qu'on ne le croit. Jusqu'à 80 livres (36 kilos) par pied carré, généralement.  Il faut prendre en considération la pente du toit. Mais dès qu'on atteint 60 cm (deux pieds) de neige, il faut agir. Un toit plat est généralement construit pour supporter un maximum de 17 cm de glace, de 38 cm de neige durcie ou 70 cm de neige fraîche.

Surcharge

L'objectif est d'enlever de la surcharge sur le toit de notre maison, de dégager les ventilateurs de toit et les évents de plomberie.  Particulièrement s’il y a alternance de gel et de dégel ou un grand verglas.  Dans ce cas, il faudrait sans doute envisager une intervention.  Même chose si une imposante formation de neige était prisonnière d'un ourlet de glace sur le bord du toit.  Il faut aussi voir de plus près les décrochés de toit où de la neige, poussée par le vent, aurait pu s'entasser. À la rencontre d'un mur extérieur et du toit du garage, par exemple. Soit du côté opposé d'où le vent vient.

Ventilateur et Évent

Si les évents de plomberie sont bouchés, il pourrait se dégager une odeur d'égout dans la maison. Il est important de dégager ces petites cheminées pour ne pas les boucher.  On a aussi les aérateurs de toit. S'ils ne sont pas libres ou s'ils sont franchement assiégés par la neige, au point de n'être plus visibles et fonctionnels, il faudra les aider un peu. Autrement, si la chaleur intérieure chauffe le grenier, on va se retrouver avec des glaçons sur le bord du toit.

On considère que le problème devient urgent dans les circonstances suivantes:
-vous observez des fissures, des affaissements ou des infiltrations d’eau dans la maison, ou encore si vos portes commencent à frotter ou à fermer difficilement;
-vous savez que votre toiture présente des problèmes;
-des barrages de glace se forment sur le toit;
-des chutes de neige ou de glace menacent les passants.

Dans ces cas-là, généralement, le déneigement de la toiture rétablira la situation et n’endommagera pas la structure de votre maison de façon permanente.

Le meilleur scénario est évidemment de faire une vérification et un entretien régulier pour éviter ces problèmes plus fâcheux. La vigilance est toujours de mise. Il ne faut pas attendre d’avoir des problèmes avant d’agir.

L’enlèvement de la neige

La Régie du Bâtiment du Québec recommande de faire effectuer ce travail par des entreprises spécialisées. C’est une question de sécurité, et ça limite les risques d’abîmer votre toit.

Pour ceux qui seraient tentés de monter eux-même sur le toit, utilisez un harnais de sécurité. Celui-ci doit être attaché à une cheminée en maçonnerie ou à un ancrage arrimé au béton de la fondation, sur le côté opposé à celui que vous déblayez. Enfin, assurez-vous que votre corde soit suffisamment courte pour vous maintenir sur le toit si vous chutiez.
Dégagez toujours la neige avec une pelle en plastique plutôt qu’en métal. Rappelez-vous aussi qu’on ne déneige jamais un toit totalement, les coups de pelle pouvant en endommager le revêtement. Laissez une couche de neige d’au moins 4 po..
Pour un toit incliné, utilisez de préférence une longue perche et une raclette, à partir d’une échelle solidement plantée dans un banc de neige et bien appuyée sur le mur.

Les risques

Des fissures sur les murs intérieurs, des portes qui coincent ou ne ferment plus, et une déformation du plafond sont autant d’indicateurs qu’une forte pression est exercé sur votre toit et qu’il est temps de déneiger la toiture de votre maison. Si rien n'est fait, le poids de la neige pourrait causer de lourds dommages et, dans des cas extrêmes, causer l'effondrement de la toiture de votre maison.

Si ce type de travail vous rend mal à l’aise confiez-le à un entrepreneur qui a non seulement l’expérience nécessaire, mais qui dispose aussi d’assurances, en cas de dommages.  Autrement, soyez très prudent et rappelez-vous qu’on est toujours mieux d’enlever moins que trop de neige et ne vous mettez pas dans une position dangereuse pour votre sécurité.

 

L'Équipe du Groupe SP Réno Urbaine

-Au service de votre maison montréalaise

 

 

subtitle
L'insonorisation de votre condo ou de votre maison

Insonoriser sa maison ou son condo

On assiste de plus en plus à une densification de la population dans nos centres urbains. Les gens souhaitent éviter le temps à passer dans la voiture et la réglementation de plus en plus verte cherche à contrer l’étalement urbain. Malgré tous les avantages que ça comporte, un fait demeure. La densification veut également dire que nous habitons de plus en plus près les uns des autres. Si on aime la vie de quartier animée, on aime moins entendre la télévision ou les talons hauts de la voisine de notre condo.

Comment est-ce que les matériaux insonorisants peuvent nous aider à garder un belle relation avec nos voisins?

C’est un fait qu’on habite de plus en plus près les uns des autres et que cette tendance n’est pas prête d’être renversée dans les grands centres urbains.  Qui dit grand centre urbain dit également plus vieille construction. Nos constructions montréalaises remontent pour la plupart à la première moitié du siècle dernier. Ces constructions à ossature de bois sont fabriquées avec des solives de bois, des sous-planchers en planches, des murs avec des montants de bois et des planchers de bois. Tout ça, cloués les uns sur les autres et sans aucun matériaux dans les combles. On a la recette idéale pour entendre notre voisin de condo éternuer ou avoir une maison ou on s’entend tous ronfler.

Il y une différence dans la transmission du bruit. Il y a les bruits d’ambiance et les bruits d’impact.

Les sons se transmettent par voie aérienne ou par vibration. Ces bruits sont différents et commandent des techniques d’insonorisation qui leur sont propres et qui doivent être incluses dans la solution d’insonorisation de votre maison ou votre condo.

Pour mesurer ces bruits on retrouve deux unités de mesure.

Pour le bruit d’impact comme le talon haut ou encore le voisin qui échappe ses clés, on va mesurer l’indice d’isolement des bruits de choc avec le « IIC » ( Impact Insulation Class).

Quant au bruit d’ambiance, comme la télé ou la discussion des membres de la famille, on va mesurer l’indice de transmission du son avec le « STC » ( Sound Transmission Class).

La moindre faille dans une cloison insonorisée lassera passer les sons

Lorsqu’on décide d’insonoriser une pièce, il  faut le faire avec minutie, car la moindre faille dans une cloison insonorisée laissera passer les sons.  Pour une insonorisation optimale, l'assemblage mural ou du plafond doit ressembler à une boîte d'absorption de son, c'est-à-dire avec des matériaux absorbants (Sonopan, cellulose ou laine insonorisante) à l'intérieur de l'assemblage et des panneaux rigides (gypse, contre-plaqué, etc.) à l’extérieur, fermant hermétiquement l’assemblage.

Insonoriser les plafonds et les murs

Idéalement, on va devoir insonoriser le plafond et les murs de notre condo. Ce qu’il faut savoir, c’est que pour faire un bon travail, il faut le faire pour vrai. Un bateau ne peut être partiellement étanche, sinon il va couler. C’est la même chose pour l’insonorisation. On le fait ou on ne le fait pas, et si on le fait, on le fait bien. Autrement, on risque de dépenser beaucoup d’argent dans le vide.


On va devoir dégarnir le plafond existant jusqu'au solives et les murs mitoyens jusqu’à l’ossature (enlever le gypse, le plâtre,etc).  Entre les solives au plafond et les montants pour les murs, placer de la laine minérale insonorisante  d'une épaisseur de 3" ½ ou encore de la cellulose, retenue par un pare-vapeur.  Fixer des panneaux  acoustiques Sonopan  de 7/8 " en orientant les perforations vers les solives.  Les qualités acoustiques de ces panneaux reposent sur leur épaisseur, ainsi que sur la présence de nombreuses fossettes qui ornent une de leurs faces. Ce matériau est renommé pour bien absorber les bruits.

Tirer un joint de scellant acoustique au périmètre des panneaux Sonopan et du plafond.

Poser des barres résiliantes afin de réduire au minimum le contact direct des composantes. On les installe perpendiculairement aux solives et aux montants aux 16" pour une feuille de gypse ou 12 " pour deux feuilles de gypse.  En les posant ainsi, elles garderont le gypse en suspension et créeront une coupure acoustique.
    
Visser les feuilles de gypse de 5/8 " sur les barres résiliantes. Assembler perpendiculairement en décalant les joints. Pour être encore plus efficace, on suggère d’utiliser deux panneaux de 5/8 ".  Ils seront plus lourds et offriront une meilleure résistance au son. Il faut aussi éviter de les poser du même sens afin que le son ne s’infiltre pas par les joints.

Tirer les joints sur chacune des épaisseurs de gypse pour rendre le tout le plus étanche possible.


La porte de la pièce insonorisée représente un point faible de l’écran sonore. 

Si la pièce est dotée d'une porte à âme creuse, vous devriez la remplacer.  De plus, l'espace entre le cadre et l'ossature du mur devra être parfaitement calfeutré. Vous poserez enfin des coupe-froid de bonne qualité sur les arrêts de porte et sur le seuil.

Pour optimiser le travail, il vaut mieux s’attaquer au plancher quand c’est possible.

La façon la plus simple est d’y déposer un tapis, une solution moins populaire aujourd’hui, plusieurs préférant le bois. Sinon, si vous refaites votre plancher, vous aurez l’embarras du choix des membranes acoustiques à placer entre le contreplaqué du plancher et le revêtement, comme la mousse alvéolée, le caoutchouc, la fibre de coton ou le polyéthylène. Le plus important est de «désolidariser» les épaisseurs, ce qui signifie que le revêtement ne doit pas être cloué au contreplaqué. Le but: éviter que les clous ne transmettent les vibrations. Une solution: clouer le revêtement, par exemple le bois franc, sur une deuxième épaisseur de contreplaqué.


Les erreurs les plus fréquemment faites:

Omettre le scellant acoustique.

Ce scellant en tube est essentiel, surtout au bas des murs. Avant de visser les panneaux de gypse, appliquer le scellant autour du carré du mur.

Installer des luminaires encastrés au plafond. 

Les luminaires qui ont des boîtes de métal isolantes vont ruiner votre travail en laissant passer le son à chaque lumière.

Poser deux prises électriques dos à dos.

Tentez de ne pas placer deux prises à l’intérieur d’un même colombage. Sinon, les sons dans une pièce voyageront plus aisément dans l’autre par les trous des prises dans votre maison.

Négliger la fenêtre.

Si le bruit duquel on veut se protéger vient de l’extérieur.

Négliger la porte.

Comme on vient de l’expliquer

 

Appelez-nous pour discuter de vos problèmes d’insonorisation!

 

L’Équipe du Groupe SP Réno Urbaine

-Au service de votre maison montréalaise

 

subtitle
How to prepare your house for winter: maintenance guide

Preparing your home for winter

Imagine yourself for a moment in February or March. You've just caught your breath after the big expenses of the holiday season. You start to dream of a trip, or better, a beautiful renovation project.... And suddenly out of the blue appears an expensive problem that needs to be fixed on the house or the surprise enormous gas or electricity bill that completely ruins your mood.  Most of the time, these problems or large bills could have been avoided by better preparing your house in the fall.

 

Here are the 7 actions to do to prepare your home for the winter:

 

1- The heating system of your house

Basically what you want here is an efficient system that minimizes energy costs, whether it's gas, oil or electricity.  You must protect the components of your system. You do not want to replace defective parts due to lack of maintenance.

 

Gas installation

Every two years, have your gas installation serviced by a specialized company.

 

Oil installation

Every year, make sure that the tank isn't leaking and that the chimney and connecting pipes are in good condition.  Decontamination due to a leak is very costly.

 

Hot water system

If your system uses hot water, it should be leak-free. Lubricate the circulation pump. Bleed the air from the radiators. When air is left in the system, the furnace tends to overcompensate, heating the water more than necessary, thus increasing your hydro bill. 

 

Electric baseboards

Remove dust from the elements. You will avoid unpleasant odours and increase the heating efficiency of your home.

 

Central heating

It is also called forced-air heating.  Replace or clean the furnace filter in your home, depending on whether it is permanent or not. Also replace the humidifier filter built into the furnace, if you use one.

 

2- The doors and windows

 

The objective here is to keep the cold and water outside. We don't want to heat the outdoors, as our grandmothers used to say! According to Natural Resources Canada, poor insulation leads to an increase in heating costs of 20 to 40%. In addition, you accelerate the deterioration of your home's doors and windows.

 

Weatherstripping (doors and windows)

When you have had to change one in the middle of winter, you will never forget to do it again in the fall!

 

Caulking (doors and windows)

You can add a removable sealant to the inside of windows, especially on your old wooden windows that do not have weatherstripping. For your old single-glazed windows, you can use heat-shrink plastic wrap to create an insulating air space.

 

Lock the windows and remove the screens (windows)

In winter, windows must be locked when they are closed. This prevents them from warping and from ice seeping in. Remove your screens in the winter to let more light and warmth into the house.

 

3- The ventilation outlets 

Clean the hood filter and bathroom fan grill. Check the exterior escape hatches. Make sure you are protected against rodents that could enter your home and make sure your appliances are fully effective. If it takes 2 drying cycles to dry a wash load, it is a very significant additional electricity expense. If the exterior vent flaps at the slightest gust of wind, add a bolt in the center to create a counterweight.

 

4- The gutters 

Once the leaves have fallen, clear the gutters of any plant debris and take the opportunity to check their condition and see if they are securely attached to the house.   If you don't, you may end up with a gutter to replace because it will have detached from the facia under the weight of everything that has accumulated there. In addition, we risk damaging our roof and foundation if we do not manage to keep the water away from the house.

 

5- The roof 

For sloped roofs, check the condition of the shingles: make sure none are broken or wavy. If there are a few to replace, it is possible to do it yourself. Simply gently lift the top shingle to remove the damaged shingle and then nail in the new one.

If you have a flat roof with gravel, make sure that the gravel is well distributed. Check that the roof drain is not blocked.  What you want is to protect yourself from water damage in your home. Half an hour of your time can save you thousands of dollars in repairs.

 

6- The chimney

The chimney must be cleaned, usually every year, depending on the moisture content of the wood and the amount burned.  Choose a chimney sweep certified by the Professional Heating Association (PHA).  And don't believe in the miraculous virtues of "chimney sweeping logs", even if their action helps to partially dissolve creosote. "Chemical chimney sweeping does not replace mechanical chimney sweeping," even manufacturers of these logs say.  This prevents the risk of fire and maximizes combustion.

 

7- Tap - outdoor irrigation

To prevent water pipes from freezing or bursting, empty the outside taps and irrigation system if you have one.  Close the inside pipe valve, then open the outside pipe valve until it is well drained.  A great way to avoid a major water disaster in the basement.

 

Now that you've avoided a lot of costly repairs on your home, you can start dreaming about your bathroom renovation again.

Have a good winter